Rechercher
  • Rachel Hussherr

Ça brûle !

Mis à jour : 19 juil. 2019

On entend parler depuis de nombreuses années des combustibles fossiles qui « détraquent le climat ». Non renouvelables, ils fournissent actuellement plus de 80% de l’énergie primaire mondiale. Malgré les alternatives « vertes », il ne sera pas facile de s’en passer.



Depuis des dizaines d’années, l’humanité influence l’équilibre du climat terrestre en brûlant massivement des carburants fossiles : les gaz à effet de serre (GES) issus de ces activités provoquent un réchauffement de l’atmosphère. Résultat : des changements climatiques qui auraient dû s’échelonner sur des milliers, voire des millions d’années, se produisent en quelques décennies. Tous les scientifiques le disent, il devient urgent de trouver des solutions.


« Il suffit de se tourner vers des énergies propres », répondras-tu. Seulement voilà, leur rendement n’est pas suffisant. L’hydroélectricité n’est pas une ressource disponible partout; la production d’énergie à partir du soleil et du vent dépend des aléas du climat. De plus, certains pays souhaitent se débarrasser de l’énergie nucléaire. Or, c’est le principal moyen de produire de grandes quantités d’électricité sans émettre de GES. Difficile donc de lutter contre la mainmise des combustibles fossiles.


Et il y a encore un hic, ces énergies alternatives peuvent seulement produire de l’électricité. Or, la production d’électricité par des combustibles fossiles représente seulement 25% de nos émissions de GES actuelles. Le reste provient de l’agriculture, de l’industrie et des transports. En fait, presque toutes nos activités produisent directement ou indirectement des GES: manger, se déplacer, porter des vêtements synthétiques, se servir un verre de lait… Bref, c’est une transition à tous les niveaux qu’il faudrait adopter.


Même si la tâche parait titanesque, ne te décourage pas. Chacun peut faire un geste à son échelle. Toi, tu peux inciter tes parents à limiter l’utilisation du plastique à la maison, à privilégier des aliments dont l’impact sur l’environnement est minime, ou encore, tu peux te déplacer à vélo pour les trajets de courtes distances.


#environnement #changementclimatique #developpementdurable #atmosphere #technologie

Publié le 5 mai 2018 sur le site internet de Québec Science



0 vue

Madame

Plancton

© 2019 Madame Plancton
 Tous droits réservés