Rechercher
  • Rachel Hussherr

Enfin un vrai mille-pattes

En Australie, des scientifiques ont découvert le premier mille-pattes à posséder réellement mille pattes – et même plus !



Savais-tu que jusqu’à récemment, le plus long mille-pattes jamais découvert n’avait « que » 750 pattes ? Une nouvelle espèce découverte dans l’ouest de l’Australie vient cependant de pulvériser ce record.


Le nouveau venu, même s’il ne mesure que 10 cm de long pour 1 cm de large, possède jusqu’à 1306 pattes ! Ce mille-pattes, ou myriapode, a été trouvé par hasard sur un site minier, au fond d’un trou de forage, à l’occasion d’une étude environnementale.


Alors que la plupart des mille-pattes évoluent habituellement dans les couches superficielles du sol où ils jouent un rôle important dans le recyclage des matières organiques, Eumillipes persephone, de son petit nom, vit jusqu’à 60 m de profondeur. Dépourvu de pigmentation, ce mille-pattes est aussi complètement aveugle. À quoi bon voir clair là où il fait nuit en permanence ? Pour se frayer un passage à travers les minuscules interstices du sol, il se fie plutôt à deux grosses antennes perchées sur le sommet de sa tête.


Au départ, les scientifiques pensaient que cette nouvelle espèce était apparentée à un autre mille-pattes qui vit en Californie, Illacme plenipes, car ils sont tous deux « super allongés ». Ce terme signifie qu’ils possèdent un grand nombre de pattes, même en comparaison des autres myriapodes. Mais les analyses génétiques de ces deux espèces ont prouvé qu’elles étaient en fait de lointaines cousines.


Cette ressemblance serait plutôt le fruit d’une évolution convergente, résultat d’une vie passée dans des habitats similaires depuis de nombreuses générations. En effet, que ce soit en Californie ou en Australie, les scientifiques suggèrent que posséder de nombreuses pattes pourrait être un avantage pour mieux se déplacer sous terre, car cela permet d’augmenter la force de traction pour se faufiler dans les environnements très étroits.


Mais pourquoi s’embêter à vivre si loin en profondeur ? Lorsque le climat local est devenu aride dans l’ouest de l’Australie, il y a plusieurs millions d’années, certains mille-pattes se seraient réfugiés en profondeur pour rester au frais, le sous-sol étant un milieu plus stable. Depuis, ils s’y sont adaptés et représentent les survivants des espèces qui étaient jadis répandues à la surface de la planète.


 

Publié sur le site internet du magasine Québec Science le 24 décembre 2021, ici

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout